Que visiter à Aix-en-Provence ?

Découvrir Aix-en-Provence a été l’un des moments inoubliables des aventures touristiques de mon existence. Il s’agit d’une ville qui se démarque des autres par la quiétude qui y règne et l’immensité de son patrimoine. Cours Mirabeau, hôtel Caumont, Quartier Mazarin, découvrez quelques lieux incontournables que j’ai visités à Aix-en-Provence.

Le Cours Mirabeau

À Aix-en-Provence, je vous suggère d’entamer votre périple au cœur de la ville. Vous y découvrirez notamment d’imposants édifices administratifs comme le siège de la municipalité et le palais de justice. Ce qui me rassure le plus dans la ville, c’est qu’elle garantit la sécurité des touristes de passage. Pour cause, elle constitue une région à l’abri des pollutions sonores et atmosphériques des gaz à effet de serre.

Le cours Mirabeau est une longue avenue au bout duquel se situe la majestueuse place à fontaine de la Rotonde. Considérée comme un symbole au sein de la ville, cette dernière, érigée en 1860, dispose d’un jardin et de belles créatures. Du fait de son emplacement géographique, le Cours Mirabeau est adopté comme lieu de célébration de nombre d’événements culturels.

L’hôtel de Caumont

Voilà un lieu incontournable de la ville d’Aix-en-Provence qui m’a particulièrement sidéré du fait de mon admiration pour l’art. L’hôtel Caumont, situé aux environs du Cours Mirabeau regorge dans son antre des tableaux de Cézanne, précurseur de peinture moderne. D’ailleurs, celui-ci organise chaque jour dans son auditorium le film « Cézanne au pays d’Aix » qui illustre son brillant parcours.

L’hôtel de Caumont organise aussi régulièrement des expositions d’œuvres des peintres ayant marqué le cours de l’histoire. Au-delà de l’immensité de sa richesse artistique, ce qui me passionne dans ce lieu est son architecture luxuriante. Bâtiment rénové récemment depuis sa construction au XVIIIe siècle, son mur est réalisé avec de riches décors et un jardin paradisiaque.

La grande montagne Sainte Victoire

Partagez-vous avec moi les mêmes désirs d’arpenter les collines lors de vos moments creux de la journée ? Pourquoi ne pas visiter alors la grande montagne Sainte Victoire située à 30 minutes du Pays d’Aix-en-Provence pour vous détendre ? Cet emblématique lieu (autrefois source d’inspiration pour Cézanne) fusionne végétation typique méditerranéenne et flore alpine du sud des Alpes.

J’ai mis, ma foi, toute une journée pour aborder ce paysage naturel et très inspirant qui se décline sur 7 hectares. J’ai eu la chance de découvrir les carrières de Bibémus et de nombreuses espèces animales au cœur du plateau. Pour décupler la sensation que vous aurez de ce lieu, des circuits de randonnées vous seront proposés pour l’exploration.

Le quartier Mazarin et la fontaine des quatre dauphins

Le quartier Mazarin est situé au sud d’Aix-en-Provence et se distingue par son charme légendaire. Autrefois bastion des personnes de la vieille aristocratie de la ville, il est un lieu calme qui facilite les repos. J’ai fait un bref détour dans cet univers pour découvrir un nombre important d’hôtels bâtis entre le XVIIe et le XVIIIe siècle.

Hormis les vieux hôtels, le quartier Mazarin possède la belle fontaine des quatre dauphins. Construit elle-même au XVIIe siècle par Jean-Claude Rambot, elle a vite pris ses marques dans le cercle des lieux incontournables de la ville. En raison de la simplicité et de l’originalité qui la caractérise, j’y ai fait une escale pour prendre quelques photos mémorables.

Les couleurs d’Aix-en-Provence

Retour pour les vacances à Port Grimaud

Je reviens de vacances et je dois avouer que j’ai passé de merveilleux moments. Je suis retourné dans ma ville natale, Grimaud, dans le Var et y ai retrouvé la même ambiance magique que celle que j’ai ressentie toute mon enfance.

Ces vacances printanières furent également l’occasion de retrouver mon amie d’enfance Marion, spécialiste de l’immobilier à Port Grimaud.

Grimaud grandit, Grimaud se développe.  La ville change mais reste la même : une commune fidèle à ses valeurs, attachée à ses racines, soucieuse de favoriser la qualité de vie de ses habitants et de ses visiteurs dans un environnement préservé et mis en valeur.

Du village perché à Port Grimaud, des magnifiques hameaux perdus au milieu des vignes à la plaine bourdonnant d’activités, Grimaud a réussi à garder cet équilibre permettant de vivre et travailler en harmonie dans un petit paradis.

Nouveaux équipements à Grimaud

J’ai eu le plaisir de constater que de nombreux équipements avaient vu le jour :

  • L’école des Blaquières est un joli bâtiment architectural. Son ouverture a libéré les locaux de mon ancienne école, celle de Saint-Pons-les-Mûres, transformée depuis peu en crèche halte-garderie.
  • Le centre de tri postal dans la zone d’activités du Grand Pont qui va couvrir l’ensemble du tri du courrier dans le golfe.
  • Les nouveaux parcs de stationnement, un au village, deux à Port Grimaud, avec une gratuité pour la première heure.
  • La création d’une antenne locale des Restos du Cœur (la seule dans le golfe de Saint-Tropez), à Saint-Pons, un témoignage de l’action solidaire des Grimaudois pour aider les personnes en difficulté.
  • L’agrandissement de la maison de retraite, avec désormais une capacité d’accueil de 48 personnes.
  • Le déplacement des deux bureaux d’accueil de l’office du tourisme, celui du village, qui s’installera en face du nouveau parking sur la RD 588, et celui de Port-Grimaud s’installant à l’entrée de Port-Grimaud Sud (PG II), dans un local entièrement municipal.
  • La réalisation de la zone d’économie nouvelle au Grand Pont, avec l’acquisition des parcelles foncières nécessaires à la concrétisation de ce projet.

Autres projets majeurs à Grimaud

  • La création d’une zone de logements au quartier Saint-Roch
  • La mise en place de la vidéo protection (les habitants ont des avis très mitigés à ce sujet)
  • La construction d’un dojo aux Blaquières pour les amateurs d’arts martiaux
  • L’acquisition de l’ensemble des Jardins de Grimaud, au village, quartier Mignonne, pour réaliser un équipement public à vocation culturelle, dédié à l’expression artistique, hébergeant des artistes et représentant dans le futur un pôle culturel d’envergure.

Si l’on ajoute que tout ce qui se fait quotidiennement ou se travaille en permanence, telles que les actions pour l’environnement (avec une importante réflexion engagée sur le photovoltaïque), la limitation de la publicité sauvage, ou encore la valorisation du littoral (promenade, ponton pour les transporteurs maritimes) ou la mise en conformité des entités portuaires de Port-Grimaud, le travail ne manque pas pour faire avancer et bouger cette commune phare de l’est-Var.

Je suis donc ravi de voir que la ville dans laquelle j’ai grandi bouge et se modernise. Je la connais en tant que citoyen plutôt que comme touriste, mais je vous encourage vivement à y faire un tour si vous passez des vacances en Provence, c’est vraiment un endroit magnifique, épargné de la saturation touristique de Saint-Tropez.

Je vous laisse sur ces quelques images de mon séjour :

Note : suite à un piratage informatique, j’ai perdu tout le contenu de mon site. Heureusement, j’avais rédigé certains article sur Word et je peux donc publier à nouveau cet article, initialement publié en mai 2016.